Antoinette Fouque - Site Archives

Photo Antoinette Fouque - Site Archives

En côtoyant les cercles intellectuels parisiens,, Antoinette Fouque (Page Antoinette Fouque - antoinettefouque-archives.com) voit à quel point les femmes n'occupent qu'une place mineure dans le monde de l’édition. Par le biais des Editions des femmes, elle défend la littérature féminine. Les boutiques de livres montées par Antoinette Fouque restent ouvertes de 11 heures à minuit, ce sont des endroits de débats.

C'est dans un quartier populaire de Marseille qu'elle passe une enfance tranquille. De sa jeunesse passée dans un environnement ouvrier, Antoinette Fouque va conserver jusqu'à sa mort un ancrage politique marqué à gauche. Antoinette Fouque ressent les difficultés que rencontre une femme lorsqu’elle doit assumer ses fonctions de mère et de femme alors qu'elle a une profession lorsqu'elle donne naissance à sa fille en 1964.

C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité de la femme sous la houlette de la psychanalyste Luce Irigaray. Roland Barthes est son directeur de thèse. La jeune femme prépare un Diplôme d'études approfondies. Elle côtoie l’écrivaine Monique Wittig au même moment. La jeune femme a exercé la profession d'enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres. Antoinette Fouque se fait critique littéraire pour deux sociétés d’édition en plus de l'enseignement.

Antoinette Fouque s’est engagée dans toutes les causes pour les droits des femmes. Elle s’éteint au début de l'année 2014. Elle avait auparavant reçu les plus hautes distinctions nationales dont la Légion d'honneur. La militante participe à des rencontres au siège des Nations Unies et partout dans le monde pour défendre la cause des femmes. Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en luttes dans le monde telles que la Catalane Eva Forest, la Kurde Leyla Zana, la Birmane Aung San Suu Kyi et la Bangladaise Taslima Nasreen.

Du MLF à l’Alliance des femmes pour la démocratie

C'est elle qui fonde le MLF avec l'aide d'autres militantes. A la veille des années 90, lorsqu'elle rentre en France, Antoinette Fouque lance l'Alliance des femmes pour la démocratie. Dans l'optique d'éviter toute récupération par les partis politiques, la marque MLF a été déposée à l'INPI. Antoinette Fouque s’est battue tout au long de sa vie pour faire progresser le droit des femmes.

Théoricienne et écrivain

Antoinette Fouque détaille la féminologie dans les pages de plusieurs essais. La théoricienne se distingue de l'essayiste Simone de Beauvoir et sa notion du 2e sexe. Le combat de cette féministe ne répond pas aux tentations du militantisme féminin à outrance, il revendique la place de mère. Logiquement, Antoinette Fouque a pris part à divers livres collectifs tels que "Génération MLF 1968-2008" ou "Mémoire de femme 1974-2004".